Evidence Classics

Artists

Coline Jaget

Née à Nice en 1992, Coline Jaget a grandi avec le son de la harpe de sa mère, Helvia Briggen (harpiste solo de l’orchestre Philharmonique de Nice) : c’est avec elle qu’elle débute son apprentissage à l’âge de 5 ans. Sa passion pour cet instrument ne l’a jamais quittée : après de brillantes études (DEM mention TB à l’unanimité et félicitations du jury) dans la classe de Michèle Vuillaume au CNRR de Nice, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe d’Isabelle Moretti, où elle obtient son master 2 mention Très Bien à l’unanimité en juin 2015.

Coline a participé à de nombreux concours internationaux : elle gagne en Novembre 2010 le 1er prix du concours international Martine Géliot, à Paris, ainsi que le prix spécial d’interprétation de l’œuvre de Tournier. L’année d’après, elle est récompensée par le prix d’interprétation de l’œuvre contemporaine imposée au Concours International de la Cité des Arts, à Paris. Elle est par la suite 1ère lauréate du Concours International Lily Laskine en Octobre 2014. Elle a également été récompensée du prix André Hoffman pour la meilleure interprétation de l’oeuvre d’Ivan Fedele aux Sommets Musicaux de Gstaad 2015. Elle est depuis 2018 lauréate de la prestigieuse Fondation Banque Populaire.

Ces réussites lui ont permis de donner de nombreux récitals à travers le monde (France, Italie, Chine…) en solo, en musique de chambre ou avec orchestre, notamment au festival de Deauville, au festival Septembre Musical de l’Orne, Promenades Musicale du Pays d’Auge, Festival de la Vézère… Elle a joué le concerto pour flûte et harpe de Mozart avec l’orchestre de Douai, a été accompagnée par l’orchestre Philharmonique de Nice dans les concertino de Dohnanyi, concerto de Reinecke et doubles concertos de Parish-Alvars et Françaix. Elle joue aux côtés de musiciens tel que Philippe Bernold, le quatuor Girard, le quatuor Akilone, Mathilde Caldérini, Amaury Viduvier, Marianne Croux, Alexandre Collard, José Angel Isla Julian…

Coline fait également beaucoup d’orchestre, notamment avec l’Orchestre de l’Opéra de Paris , L’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’ensemble Les Siècles, l’ensemble Les Dissonances, ou encore l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, l’Orchestre de La Monnaie (Bruxelles), le Gustav Mahler Jugendorchester… Elle a joué sous la baguette de Valery Gergiev, Philippe Jordan, Herbert Blomstedt, Christoph Eschenbach, François-Xavier Roth, David Zinman, Carlo Rizzi, Giacomo Sagripanti, Kazuki Yamada, Kazushi Ono…

Coline est également très curieuse des autres arts comme la danse, le théâtre (qu’elle a pratiqué 3 ans avec Annette Barthélémy, ancienne assistante à la mise en scène à la Comédie Française) ou la photographie. Elle aimerait dynamiser l’image de la harpe et promouvoir son magnifique répertoire au coeur de spectacles vivants, mêlant ainsi tous ses centres d’intérêts à la musique, et s’ouvrir à d’autres publics et d’autres cultures.