Evidence Classics

Bach: Clavier-Übung II, Chaconne

19,00 €

La transcription était une part importante du travail de Johann Sebastian Bach. Elle constituait pour lui un vecteur sûr de connaissances, lui permettant d’assimiler différents styles et d’élargir ses horizons musicaux. La claveciniste américano-japonaise Aya Hamada s’attache à interroger le rôle de cette pratique dans l’activité de compositeur de Bach, en réunissant dans cet enregistrement le Concerto Italien BWV 971 et l’Ouverture dans le style français BWV 831, deux oeuvres parfaitement originales, qui constituent la seconde partie, publiée en 1735, de la Clavier-Übung.

Composées directement pour le clavier, ces œuvres sont caractéristiques de l’esprit d’une « transcription orchestrale imaginaire » prégnante chez Bach père. Elles sont complétées ici par la Toccata BWV 912, qui met en avant une autre dimension très importante dans son œuvre, celle de la tradition d’improvisation. Enfin, Aya Hamada propose une synthèse de ces deux approches avec la transcription pour clavier par Skip Sempé de la Chaconne de la Partita BWV 1004, qui comporte une grande partie improvisée, retranscrite ici par ses soins. Le clavecin Ruckers du musée de Neuchâtel est l’écrin rêvé pour cette exploration grandiose de l’art du clavier de Bach.

*

Transcriptions were an important part of Johann Sebastian Bach’s oeuvre. For a composer who never took formal composition lessons, they were pathways to knowledge that allowed him to assimilate different styles and expand his musical horizons. In this recording the Japanese-American harpsichordist Aya Hamada explores the role of the transcription in Bach’s work, bringing together the Italian Concerto BWV 971 and the Overture in the French style BWV 831.

Although they were composed for a keyboard instrument, these pieces are characteristic of the “imaginary orchestral transcriptions” that were prevalent in Bach’s output. They are paired here with the Toccata BWV 912 which highlights the crucial dimension of improvisation in Bach’s music. Finally, Aya Hamada offers a synthesis of these two approaches through Skip Sempé’s keyboard transcription of the Chaconne from the Partita BWV 1004. The Neuchâtel Museum’s Ruckers harpsichord is the perfect vehicle for this grand exploration of Bach’s keyboard artistry.

UGS : EVCD074

Description du produit

Aya Hamada harpsichord

Johann Sebastian Bach

1. Toccata in D major, BWV 912

Italian Concerto in F major, BWV 971
2. [Allegro] 3. Andante
4. Presto

Overture in the French style in B minor, BWV 831
5. Ouverture
6. Courante
7. Gavottes I/II
8. Passepieds I/II
9. Sarabande
10. Bourrées I/II
11. Gigue
12. Echo

13. Ciaccona in D minor (transcribed by Skip Sempé from Violin Partita no.2, BWV 1004)