Evidence Classics

Artists

Trio Dauphine, Maïlys de Villoutreys

Biographies

Maïlys de Villoutreys, Soprano

Après quelques années de violon, Maïlys de Villoutreys intègre à 9 ans la Maîtrise de Bretagne, et découvre ainsi le chant avec Jean-Michel Noël, participant à de nombreux concerts, enregistrements et tournées. Tout en poursuivant des études d’Italien à l’Université, elle est l’élève de Martine Surais au Conservatoire de Rennes, puis se perfectionne avec Isabelle Guillaud et Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient brillamment son Master en 2011. Maïlys de Villoutreys découvre la scène dès son plus jeune âge en interprétant des rôles d’enfants à l’Opéra de Rennes (Sophie dans Let’s make an opera de Britten, Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy). Plus tard, elle est Miss Ellen dans Lakmé à l’Opéra de Rouen, Aspasia dans La Pietra del Paragone  (Rossini) au Teatro Regio de Parma, et incarne plusieurs rôles mozartiens : Barberina, puis Pamina au CNSMDP, la Reine de la Nuit (dir. N. Krüger), et plus récemment Melia dans Apollon et Hyacinthe, à la Cité de la Musique à Paris. A l’Opéra Royal de Versailles, elle chante Amour (Orphée et Eurydice, Gluck) dirigée par G. Grazioli, et Clarine (Platée, Rameau) sous la baguette de J-C Malgoire.Passionnée par la musique de chambre, elle chante le lied et la mélodie avec le pianiste Ivan Couëffé, et forme avec la harpiste Delphine Benhamou le duo Asturiana. Son goût prononcé pour le répertoire baroque l’amène à se produire avec de nombreux ensembles : on peut ainsi l’entendre régulièrement avec les Folies Françoises, mais aussi avec Amarillis, Pygmalion, le Ricercar Consort, les Musiciens du Paradis, l’ensemble Desmarest, la Simphonie du Marais… En 2012, elle enregistre la cantate Clytemnestre de Cherubini avec la Kölner Akademie (dir. Michael Willens) sous le label CPO.

Trio Dauphine

Formation originale réunissant la harpe simple mouvement, le clavecin et le violon baroque, le Trio Dauphine s’attache depuis 2009 à l’interprétation de la musique française de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Son nom évoque la célèbre pièce de Rameau, mais également la musique  de salon et naturellement Marie-Antoinette, harpiste et claveciniste.

C’est pour partager leur passion pour cette part oubliée du riche patrimoine musical français découvert à la Bibliothèque Nationale de France ou encore à l’Abbaye de Royaumont, que Clara Izambert, Marie van Rhijn et Maud Giguet se sont réunies.

Musiciennes de leur temps, les membres du trio souhaitent également initier de nouvelles œuvres pour leur formation, comme Eglog d’Aurélien Dumont (2011). Elles créeront prochainement une œuvre du compositeur italien Stefano Gervasoni, et du compositeur anglais Graham Lynch.

Le Trio Dauphine s’est produit à l’Hôtel de Soubise, au Théâtre de l’Épée de Bois, à l’Abbaye de Royaumont, aux Châteaux de la Motte Tilly et de Valençay, ainsi que dans de nombreux festivals : Sinfonia en Périgord, Les Flâneries de Reims, Les Solistes de Demain, Frisson Baroque, le Festival International de Musique de Dinard, la Chabotterie, le Fringe Concert du MA Festival de Bruges et au Festival Oude Musiek d’Utrecht.

Son premier disque, paru chez Arion en 2012, a reçu trois étoiles de la revue Classica et une critique enthousiaste dans « Early Music Revue / 149 ».

En 2012, le Trio Dauphine a remporté le prix « 5 à 7 d’Arradon » au concours de musique d’ensemble de Paris. Le Trio Dauphine est soutenu par la Fondation Marcelle et Robert Delacour, la Sacem et Paris Jeunes Talents.

www.triodauphine.com

Clara Izambert, Harpe

Clara Izambert obtient ses prix de harpe, de musique de chambre ainsi que son diplôme d’enseignement (CA) au CNSM de Paris tout en se perfectionnant aux côtés de Marielle Nordmann. Suite à l’obtention d’un prix d’orgue auprès d’Eric Lebrun et à sa rencontre avec Nanja Breejik elle s’intéresse à la musique ancienne. Elle se produit avec des formations aussi diverses que les quatuor Ébène, Girard, le Trio Dauphine, l’Orchestre National de Bordeaux et de Lorraine, Les Siècles, ou encore l’orchestre de l’Opéra de Paris. Depuis 2009, elle est harpiste solo de l’ensemble sonorisé Le Balcon. Clara Izambert enseigne au Conservatoire d’Amiens et est soutenue par le Mécénat Société Générale (2011), lauréate de la Fondation de France et obtient le Grand Prix Tissier-Grandpierre de l’Institut de France (2012).

Marie van Rhijn, Clavecin

Marie van Rhijn découvre le clavecin à Calais à l’âge de 7 ans. Titulaire de plusieurs Masters, (clavecin et basse continue au CNSMDP, musicologie à la Sorbonne) et du Certificat d’Aptitude, elle transmet sa passion pour la musique ancienne en enseignant le clavecin et la basse continue au CRR de Cergy Pontoise, et est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles. Soutenue par les fondations SYLFF, Adami, Société Générale, Meyer et Tarrazi, elle est également lauréate de plusieurs concours internationaux. La Handel House à Londres l’a sélectionnée pour faire partie de leurs six jeunes solistes de l’année 2014-2015.

Maud Giguet, Violon

Riche de sa double formation moderne et baroque au CNSMDP de Paris, Maud Giguet se produit avec de nombreux orchestres reconnus, notamment le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm. Membre fondateur du Trio Dauphine, elle y explore par la recherche et la création, un répertoire et une formation inédits. Parallèlement elle contribue régulièrement à la découverte des oeuvres d’Aurélien Dumont, et toujours soucieuse de se diversifier, suit une formation en chant et en théâtre.

*

Biographies

Maïlys de Villoutreys, Soprano

After a few years of studying violin, at the age of 9 years old Maïlys de Villoutreys joined the Maitrise de Bretagne choir where she discovered singing with Jean-Michel Noël, participating in numerous concerts, recordings and tours. While pursuing Italian studies at University, she studied at music conservatoire in Rennes with Martine Surais, and then with Isabelle Guillaud and Alain Buet Guillaud at the Paris conservatoire, where she obtained her Masters in 2011. Maïlys Villoutreys made her stage début at a young age interpreting child roles at the Opera de Rennes (Sophie in Let’s Make An Opera by Britten, Yniold in Pelléas et Mélisande).

Later, she performed Miss Ellen in Lakmé at the Opéra de Rouen, Aspasia in La Pietra del Paragone (Rossini) at the Teatro Regio of Parma, and interpreted several roles in the Mozart operas: Barberina and Pamina at the Paris Conservatoire, the Queen of the Night (ed. N. Krüger), and more recently in Melia Apollo and Hyacinth, at the Cité de la Musique in Paris. At the Versailles Royal Opera, she sang Amour (Orpheus and Eurydice, Gluck) directed by G. Grazioli and Clarine (Plataea, Rameau) with JC Malgoire. Passionate about chamber music, she has sung lied and mélodie with pianist Ivan Couëffé, and together with harpist Delphine Benhamou has formed the Asturiana duo.

Her great interest in baroque repertory has led her to perform with many ensembles and performs regularly with the Folies Françoises and also with Amaryllis, Pygmalion, the Ricercar Consort, Les Musiciens du Paradis, the Desmarest ensemble the Simphonie du Marais … In 2012, she recorded the cantata Clytemnestra by Cherubini with the Kölner Akademie (dir. Michael Willens) under the CPO label.

Trio Dauphine

A unique ensemble uniting a single action pedal harp, harpsichord and violin, the Trio Dauphine has been working together since 2009 interpreting French baroque music from the second half of the 18th-century. Its title evokes the well-known piece by Rameau but also the “musique de salon” and naturally, Marie-Antoinette.

It is to share their passion for the rich, forgotten French musical heritage found in the French National Library and at the Abbaye de Royaumont that Clara Izambert, Marie van Rhijn and Maud Giguet united.

Musicians of their time, the members of the trio also want to introduce new works to their output, such as Eglog by Aurélien Dumont (2011). They will soon create a work by the Italian composer Stefano Gervasoni, and the English composer Graham Lynch.

Trio Dauphine have performed at the Hotel de Soubise, the Théâtre de l’Epee de Bois, at the Abbaye de Royaumont, the Chateaux de la Motte Tilly and Valenfay, and in many festivals: Sinfonia en Périgord , Les Flâneries in Reims, Les Solistes de Demain, Frisson Baroque, the Festival International de Musique de Dinard, La Chabotterie, the Fringe Concert du MA Festival de Bruges and at the Festival Oude Musiek in Utrecht.

Their first CD, released by Aurion in 2012 received three stars in the Classica music magazine reviews and an enthusiastic review in “Early Music Revue/149”.

In 2012, the Trio Dauphine win the “5 à 7 d’Arradon” prize in the ensemble music competition in Paris. Trio Dauphine are sponsored by the Fondation Marcelle et Robert Delacour, la Sacem et Paris Jeunes Talents.

Clara Izambert, Harp

Clara Izambart obtained the harp and chamber music prizes a well as her teaching diploma at the Paris conservatoire studying with Marielle Nordmann.

It was after she won an organ prize with Eric Lebrun and her meeting with  Nanja Breejik that she became interested in early music. She has performed with diverse groups such as the Ébène and Girard quartets, Trio Dauphine, the Bordeaux and Lorraine national orchestras, Les Sièces and even Paris Opera orchestra. She is solo harpist of Le Balcon ensemble since 2009. Clara Izambert teaches at the conservatoire in Amiens and is supported by Société Générale (2011), winner of the Fondation de France and won the “Grand Prix Tissier-Grandpierre” at the Institut de France (2012).

Marie van Rhijn, Harpsichord

Marie van Rhijn discovered the harpsichord at the age of 7 years old in Calais. She has obtained several Masters (harpsichord and bass continuo at the Paris Conservatoire, musicology at the Sorbonne) and the “Certificat d’Aptitude”, she shares her passion for early music as harpsichord and bass continuo teacher at the CRR conservatoire in Cergy Pontoise, and is as singing advisor at the Centre de Musique Baroque in Versailles. Her work is supported by the foundations: SYLFF, Adami, Société Génerale, and Meyer Tarrazi and she has won several international competitions. She has been selected to be part of the six young soloists at the The Handel House in London 2014-2015.

Maud GIGUET, Violin

Thanks to her two trainings, both as a baroque and modern violinist, at Conservatoire National Superieur of music of Paris, Maud Giguet performs regularly with numerous renown orchestras, especially with Emmanuel Haïm’s Concert d’Astrée. Enjoying chamber music as well, she performs with « Solistes du concert d’Astrée » and with Trio Dauphine, and she explores with this trio different fields, among them research and creation for this new formation. Meanwhile she often premieres new pieces by composer Aurélien Dumont. Her interest in diversity has lead her to enroll in singing and acting lessons.